Bien vivre à Chaponost

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 22 avril 2015

Smartcity: l'exemple de NYC

ts-lawn-chairs.jpg
Une conférence TED montre comment New York City, avec des moyens financiers restreints et des objectifs clairs, utilise les rues comme levier d'amélioration de la qualité de vie de ses habitants. Lien de la conférence (anglais): cliquer ici
Résumé en français:

  • Les villes regroupent plus de 50% de la population mondiale
  • Le population urbaine va doubler dans les 40 prochaines années
  • On peut considérer que les villes évoluent dans un marché international ouvert et qu'elles doivent apporter du bien-être à leurs habitants afin de les fidéliser ou d'en attirer d'autres.
  • La qualité de vie et l’efficacité des infrastructures sont clés

Exemple de Times Square:
Une expérience pilote de 6 mois en se fixant des objectifs clairs et atteignables (baisse des accidents piétons de 50%, vélos x2, voies de bus rapides)

  • Fermeture provisoire d'un tronçon de Broadway et création d'un espace piéton de 2.5 acres
  • Utilisation de peinture et de matériels low cost temporaires (chaises longues, parasols par ex)

Résultat : baisse des blessés de la route de 35%, amélioration du temps de transport de 17%, 5 ouvertures de magasin « premium », doublement des locations professionnelles
Times Square est maintenant dans le TOP10 des zones de chalandises mondiales.
Enseignement tiré de cette expérience pilote: un acheteur à pied génère deux fois plus de business qu’un automobiliste.

  • L'expérience a été réalisée dans 5 autres quartiers de NYC avec à chaque fois le même succès populaire (74% de gens satisfaits) et commercial (doublement des CA des commerçants)
  • L’autre enseignement est que ça n’a pas généré un jeu à somme nulle puisque chaque composante en jeu a bénéficié de ces aménagements (commerces, automobilistes, piétons, vélos, etc...)
  • Vélos : développement de pistes cyclables et parkings protégés = NYC est devenue en 6 ans la capitale du vélo aux USA
  • Bus rapides et voies réservées : création de 57 miles de voies et 6 lignes rapides spécifiques. 64% de gens satisfaits.

Conclusion: Avec des idées immatérielles à petit budget, il est possible de modifier profondément et positivement la qualité de vie des urbains.

samedi 4 avril 2015

Le citoyen au coeur de la ville intelligente

smartcity.jpg
SmartCity ou ville intelligente… de quoi s’agit-il exactement?
Quelles idées pour Chaponost? Vos avis nous intéressent.

Si le concept reste assez vague, il n’en reste pas moins qu’il doit être rendu intelligible et surtout compréhensible par nous tous, élus, citoyens. C’est en tout cas le point de vue de Tewfik Hammoudi, architecte, urbaniste dans un article du journal Le monde: http://bit.ly/11CpEzg

Pour faire court, la ville intelligente, c'est la ville de demain, pensée par le citoyen au service du citoyen... une promesse qui pourrait ressembler à s'y méprendre à l'île d'utopie de Thomas More. Purement démago? Réservé à une élite? Il faut dire que les concepts associés renvoient souvent à des termes anglo-saxons difficiles à imaginer (Big Data, opengouvernance, crowdsourcing, etc...).

BVAC, très consciente de l'écueil représenté par l'aspect conceptuel et immatériel de la SmartCity, s'intéresse à une mise en œuvre pragmatique pour Chaponost.

Nous allons publier régulièrement sur notre blog de nombreuses expériences, tentées ici et ailleurs, par des petites ou des grandes agglomérations, des quartiers ou des collectifs citoyens. Elles pourront nous servir d'exemples et devenir, pour certaines, des propositions concrètes d'amélioration de notre vie quotidienne, avec, comme idée directrice, de s’inscrire dans le temps sans investissements dispendieux, bien-sûr.

Votre avis nous intéresse
Quelle sont les idées que vous préférez? Celles qui vous semblent particulièrement adaptées, utiles à Chaponost? Vous pouvez nous laisser votre avis directement ci-dessous. Merci pour vos contributions.

A suivre....

dimanche 1 février 2015

Projet de réaménagement Place Foch

2015.02.04_Projet_reamenagement_place_Foch.png Crédit photo: Le Progrès de Lyon.

Notre commission "Urba" a mené une analyse sur les 3 projets présentés en commission extra-municipale. Pour que cette analyse ne soit ni intuitive ou subjective mais fondée, nous avons tiré d'une relecture du cahier des charges les principaux objectifs du projet et les éléments du parti d'aménagement souhaités.

Rappel des objectifs principaux:

  • Identité et mémoire
  • Place de la voiture et vitesse de circulation
  • Convivialité et pluralité fonctionnelle
  • Jeunesse
  • Lien avec le parc du Boulard
  • Lien avec le front bâti
  • Rue Chapard et déambulation piétonne
  • Place de l'église, morphologie et usage....

Rappel du parti d'aménagement:

  • Espace convivial
  • Zone de rencontre
  • Réseaux de mode doux
  • Confirmer le marché et favoriser le développement des commerces
  • Maintenir le stationnement
  • Repenser la place de l'église
  • Véritable entrée sur le Parc du BOULARD
  • Imaginer une évolution urbaine à court et moyen terme.
  • Adapter certains éléments techniques comme l'éclairage
  • ...

PROJET 1
La répartition spatiale et le séquençage des espaces sont bons. La place centrale est re-basculée dans une configuration qui rappelle celle à l'origine (mémoire, identité). Elle s'appuie sur le front bâti et met en valeur les commerces existants. L'espace est dégagé grâce, notamment, au déplacement du monument aux Morts. Grande fonctionnalité. L'organisation du marché s'appuie sur celle des revêtements (à chaque espace un revêtement approprié) avec une grande logique. Le parvis de l'église est de bonne dimension. La rue Chapard ne présente pas d'intérêt particulier. L'entrée du Boulard est particulièrement bien traitée avec un système de platelage bois qui vient en balcon sur la pente. La proposition donne bien l'impression que le Boulard "monte sur la place". La place des jeunes est bonne avec, notamment, l'aire de jeu qui se situe entre la médiathèque et le parc. La stratégie végétale et la densité de plantations sont bonnes.

Regrets : Conservation de la circulation entre église et pharmacie. Si la localisation des toilettes semble correcte, l'intégration ne sera pas facile dans la perspective d'un front bâti ´historique´. Peu convaincu par l'ombrière et les nombreux bacs plantés. Absence de projet sur la rue Chapard. Le traitement en plateau du virage de la rue E Gros pour créer une continuité entre le square et le Boulard semble dangereux et inopportun.

Avis de notre commission : le projet 1 s'appuie sur l'histoire de Chaponost avec un parvis, une place, un marché .... Il respecte beaucoup d'objectifs du cahier des charges et semble avoir bien compris le contexte chaponois.

PROJET 2
La répartition spatiale et le séquençage des espaces semblent inadaptés. La place centrale est étroite dans une configuration non adressée aux front bâtis. Elle ne met pas en valeur les commerces existants. L'espace est rétréci et ne permet pas une grande fonctionnalité. L'organisation du marché se fait sans coupure de la rue E Gros, un recul par rapport à aujourd'hui. Le parvis de l'église est de bonne dimension. L'entrée du Boulard est très minérale et urbaine. La proposition donne bien l'impression de faire descendre la place dans le Boulard alors que le besoin est inverse. La stratégie végétale et la densité de plantation sont bonnes.

Regrets : Conservation de la circulation entre église et pharmacie. La localisation des toilettes et du monument aux Morts. La place des jeunes n'est pas traitée, l'air de jeu étant conservée à son emplacement actuel. Le traitement des eaux de pluie par stockage colinéaire, source de complexité est inopportun.

Avis de notre commission : La qualité du dessin, l'ordonnancement des lignes la qualité du rendu et du graphisme cachent de graves défauts d'usage et de composition.

PROJET 3
Bonne répartition spatiale et bon séquençage des espaces. La place centrale met en valeur les commerces existants et permet une grande fonctionnalité. L'organisation du marché est originale par un envahissement possible de la partie "place centrale " mais se fait sans coupure de la rue E Gros. Très bonne réponse pour le parvis de l'église avec le système de marche-bloc en limite de parvis qui gomme les différences de niveau devant les commerces existants. Suppression de la circulation le long de la pharmacie. Un exemple pour les autres projets. L'entrée du Boulard est très minérale. La stratégie végétale et la densité de plantation sont nulles. Le projet de construction place du 8 mai 45 pour prolonger le front bâti et finir la place est intéressant.

Regrets : Projet trop minéral peu en lien avec l'historique plus "champêtre" de Chaponost. Stratégie de plantation inexistante. Le contact avec le Boulard est trop minéral.

Avis de notre commission : Le projet 3 est comparable dans ses grandes intentions avec le projet 1 avec comme avantage, le traitement du parvis de l'église et la réserve constructible place du 8 mai 45 mais les aspects négatifs sont nombreux (Manque d'ouverture sur le Boulard, stratégie végétale, marché etc...)

CONCLUSION
Pour notre commission, le projet 1 semble le mieux répondre aux attendus de la consultation et être le meilleur point de départ pour envisager une correction de l'aménagement du centre. Il faudra cependant être vigilant pour que ce projet progresse en s'inspirant, par exemple, du meilleur des 2 autres.

mardi 20 janvier 2015

Nouveau site Web!

P1040798.JPG Compte tenu des échéances électorales locales, BVAC a volontairement mis ses publications en sommeil sur l'année 2014. Cela n'a pas empêché les diverses commissions de continuer leurs travaux de réflexion à 360° sur l'évolution à moyen et long terme de notre ville. Des articles sont donc prévus très bientôt sur des sujets très concrets comme le réaménagement de la place Foch. La commission "Urba" travaille également sur des réflexions à plus longue échéance et, notamment, sur le concept de "Smart city" (Ville intelligente).
Par ailleurs, notre association est très impliquée sur l'organisation de la première fête du vélo électrique, ElectrEnduro, qui aura lieu le 7 juin 2015 à Chaponost. Toutes les informations sur le site: www.electrenduro.com
Enfin, nous avons profité de la nouvelle année pour changer de format de site web et proposer une interface plus collaborative et vivante sous forme de Blog... Retrouvez-nous également sur Twitter: @vivreachaponost
Bonne année... et bonne lecture :-)

dimanche 17 mars 2013

Manifestation citoyenne du 17.03.2013: Un succès populaire indéniable

Banderole ManifFace à l'entêtement de la Mairie de Chaponost, nous étions près d'un millier à manifester notre mécontentement dans les rues de notre ville le 17 mars dernier. A la suite de ce très beau succès populaire, le Maire a décidé d'entendre chacune des associations composant le collectif organisateur de la manifestation. Vous trouverez ci-dessous les liens relatifs à cette mobilisation citoyenne, qui avait pour vocation d'obtenir de la part de la Mairie un moratoire sur le projet de la médiathèque et l'organisation d'états généraux de l'urbanisme à Chaponost.

Liens: Reportage France 3 TV Videos de la manifestation

dimanche 6 janvier 2013

La médiathèque comme élément fondamental de la centralité ?

Architecture.jpgDeux questions se posent:

  1. Celle de l'opportunité d'investir dans ce type d'équipement? Est-ce une priorité à ce jour?
  2. La médiathèque comme élément fondamental de la centralité ?

Pour répondre à la première question, il faudrait s’intéresser à l’étude de marché qui a conduit à décider de ce type d’équipement. Quelle pérennité peut-on attendre d’un tel service culturel? Pourquoi n’a-t-on pas envisagé de mutualiser cet équipement avec St Genis Laval qui en a fait la demande écrite? Pourquoi ne pas transformer ou rénover la médiathèque, voire la MJC actuelle ? Ces points peuvent faire l’objet d’une recherche à part entière.
Nous nous sommes particulièrement intéressés à la seconde question : celle de la médiathèque comme élément fort de la centralité. Est-ce que ce bâtiment crée les contours qui manquent à la place ? OUI pour la localisation et NON pour sa volumétrie.
Est-ce que la médiathèque va amener des habitants, des commerces, une grande amplitude horaire d’activité ? NON. Est-ce que ce bâtiment est plurifonctionnel ? Est-il réversible pour favoriser et s’adapter au dynamisme souhaité ? NON.
Dans ces conditions, la commission se prononce favorablement aux principes d’aménagement des espaces publiques du centre et défavorablement à la construction d’une médiathèque au centre de la commune dans les conditions du projet actuel. La commission précise qu’il n'y a aucune obligation à lier le projet de centralité avec celui de la médiathèque.
Point de vigilance: On note qu’il est possible que ce type d’équipement puisse être considéré comme un lieu d’éducation, de formation et de loisir de la jeunesse ce qui rendrait incompatible, dans un périmètre de 50 à 100 mètres, l’exploitation d’une licence IV. Enfin il faut se poser la question de la gouvernance des projets (SERL, agence d’urbanisme, Grand Lyon…). Une Mairie nomme normalement un opérateur qui gère les projets. Or, Chaponost a ignoré le RDV qui avait été organisé.
Lien: Médiathèques et subventions

dimanche 16 décembre 2012

Etat des lieux des commerces: Un sentiment mitigé

Euro.jpgLa commission a souhaité faire un état des lieux en bâtissant un questionnaire remis à une vingtaine de commerçants, en interviewant l’élu responsable, et la présidente de l’entente des commerçants de Chaponost. Si les commerçants sont satisfaits de leur clientèle grâce, notamment, à leur pouvoir d’achat, en revanche, ils sont inquiets quant à l’évolution du centre. Ils regrettent l’absence d’information de la mairie concernant les futurs commerces rue Chapard et dans le nouveau centre commercial. La ville mettrait en place durant les travaux un fond d’indemnisation en cas de baisse d’activité des commerces de Chaponost. Cette indemnité ne sera attribuée qu’à la condition que la baisse du C.A. du commerçant soit supérieure à celle constatée par l’ensemble du secteur d’activité. L’élue responsable se déclare très attentive au commerce de détail qu’elle souhaite amplifier. Pour autant le PLU n’a pas évolué. La commission a été interpellée par la situation de l’esthéticienne qui a été expropriée et qui n'a pu retrouver un commerce, notamment dans la future médiathèque.